Communiqués de presse

Patrick Loison, Président TourCom Travel Management - Le marché redécolle. Nos agences doivent en profiter au maximum

Pour la seconde année consécutive, la reprise du marché de l’aérien s’est confirmée en 2018. Les agences affaires de TourCom en retirent les bénéfices malgré des grèves qui auront profondément affecté le trafic du premier semestre de l’année passée. Objectif du réseau pour 2019 : faire profiter les agences au maximum de la reprise.

C’est une bonne nouvelle : les résultats des agences corporate du réseau TourCom confirment la reprise générale des déplacements d’affaires depuis la crise de 2008. Une confirmation quasi-miraculeuse au regard des nombreuses grèves qui ont émaillé 2018. Pour Patrick Loison, « L’effet des grèves aurait pu être dévastateur si le contexte n’avait pas été aussi favorable. Mais on peut aussi voir le verre à moitié vide : l’année 2018 aurait pu être exceptionnelle sans les grèves. » Le VA cumulé des compagnies aériennes augmente de 3%. Les résultats SNCF sont également encourageants. Après un premier semestre particulièrement dur, le second semestre a permis un rattrapage grâce aux très bons résultats de la ligne Paris-Bordeaux dopée par l’arrivée de Inoui en juillet 2018 (+45%). Du côté des loueurs de voitures, les résultats enregistrent une belle augmentation de 6%.

Une priorité : le pilotage des ventes


En se basant sur les accords les plus avantageux, le réseau donnera pour 2019 ses préconisations par grandes villes et zones géographiques. Pour Patrick Loison, « le choix des meilleurs tarifs par les agences va de pair avec l’application des accords réseaux. C’est en actionnant ces deux leviers que nos adhérents peuvent satisfaire leurs clients et gagner leur vie. Le pilotage des ventes consiste à inviter toutes les agences du réseau à atteindre un objectif de vente sur le point d’être atteint, en fonction des paliers d’incentives négociés par le réseau. La question ne se pose évidemment pas pour les compagnies qui offrent une commission dès le premier euro mais elle est centrale pour celles qui privilégient des incentives sur des objectifs de croissance. Il y a encore des progrès à faire dans ce domaine et nous allons poursuivre notre effort cette année ». Un nouvel accord important en 2019 : après Air China, membre de Star Alliance, China Southern, membre de Skyteam, le réseau vient de signer avec la troisième grande compagnie chinoise, China Eastern, également membre de Skyteam. A ces accords, il faut aussi ajouter ceux conclus avec Aigle Azur, dont une autre grande compagnie chinoise, Hainan Airlines, est actionnaire.

Mobilité et rémunération sur l’hôtellerie

M Power, la nouvelle application mobile proposée par TourCom Travel Management s’inscrit dans le renforcement de l’offre on-line du réseau reposant sur une automatisation des process pour un service 24h/24h. Pour Patrick Loison, la mobilité ne relève plus de l’option. « Les Français passent 1 mois et demi par an sur les applications mobiles. Et c’est une moyenne qui cache de très fortes disparités. Pour les grands voyageurs, la durée est au minimum deux fois plus élevée. La question n’est donc pas de savoir si les agences doivent proposer des applications mobiles mais de faire en sorte qu’elles soient simples d’utilisation et adaptées aux habitudes de l’utilisateur. » Conçu en partenariat avec Amadeus, M Power offre notamment la possibilité à l’agence de paramétrer les tarifs négociés ainsi que les frais de mark up et de service. Autre priorité du réseau : les réservations hôtelières. Hbooking qui donne accès à 500 00 hôtels s’étendra à d’autres partenaires cette année. « La majorité des réservations hôtelières échappent aux agences. Les clients entreprises n’ont pas forcément le réflexe de passer par elles. Pour une raison simple : elles ignorent que l’agence peut leur proposer une solution de réservation performante. » HBooking est cette solution. Ce portail de réservations hôtelières online en marque blanche est spécifiquement destiné aux clients affaires. Il offre un triple avantage : l’agence se rémunère sur des réservations qui lui échappent encore trop souvent, l’entreprise a une visibilité en temps réel sur ses dépenses d’hébergement, le collaborateur n’a rien à régler sur place.

Partenariat resserré entre TourCom et Manor

Enfin, Manor et TourCom rejoignent cette année le programme Amadeus NDC-X. Pour Jean Korcia, président de Manor, « nous faisons confiance à Amadeus dont l’expertise et l’approche basée sur la standardisation et l’implication des différents acteurs nous ont convaincues ». Un partenariat qui ne doit rien au hasard. Pour Richard Vainopoulos, président de TourCom, « TourCom compte dans ses rangs des TMC qui font partie du Top 10 mondial et des agences de tailles très différentes qui nous mettent en position de répondre aux besoins différenciés du marché. Le partage de nos savoir-faire et la puissance de vente que nous formons avec Manor constituent un véritable atout pour nos adhérents. »

Au programme du Workshop 22 mars 2019 : La sécurité internet

Les cas de piratage sont rares mais ils font beaucoup parler. Le préjudice peut s’élever à des dizaines de milliers d’euros. Encore récemment l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) signalait une série d’attaques informatiques consistant à modifier les adresses des sites internet pour les pirater. C’est dire si l’enjeu est important. Animé par la société Adenis et Amadeus, l’atelier consistera à faire le point sur les précautions à prendre et les solutions technologiques face à un problème qui risque bien de s’aggraver avec le temps.