Ce site utilise des cookies fonctionnels et des scripts externes pour améliorer votre expérience.

Le visa télétravail : une aubaine pour les télétravailleurs et les freelances

jui 20 2022

Le visa télétravail : une aubaine pour les télétravailleurs et les freelances

La pandémie de Covid-19 a bouleversé nos habitudes, notamment professionnelles. Nous sommes nombreux à avoir repensé notre façon de travailler afin de privilégier notre vie personnelle. Les digital nomads nous avaient déjà montré la voie. Ces freelances partaient à l’aventure dans des pays étrangers tout en restant connectés et en remplissant des missions rémunérées pour leurs clients. Pour faire face à la crise du tourisme, certains pays ont décidé de créer un visa de télétravail. En quoi consiste-t-il ? À qui s’adresse-t-il et quelles sont les conditions d'obtention ?

Qu’est-ce que le visa télétravail ?

Travailler à l’étranger tout en voyageant avec un visa touristique est en pratique illégal. Face au boom du télétravail et de la tendance du nomadisme digital, de nombreux pays ont décidé de créer un visa spécifique : le visa télétravail. L’objectif est d’attirer les télétravailleurs et les digital nomads pour relancer l’économie du pays. Avec la Covid-19, de nombreux états ont souffert de la fermeture des frontières et de l'absence de touristes. Le visa télétravail est une aubaine pour relancer le secteur touristique.

À noter que si le télétravailleur séjourne plus de 183 jours dans un pays, il devient résident fiscal et doit donc payer des impôts dans le pays qui l’accueille. Cela peut-être une aubaine financière si le taux d’imposition est plus intéressant que dans son pays d’origine.

Les visas télétravail sont valables entre 6 mois et 2 ans.

À qui s’adresse le visa télétravail ?

Le visa télétravail s’adresse à toute personne n’ayant besoin que d’un ordinateur et d’une bonne connexion internet pour travailler. Cela s’applique tout d’abord aux freelances mais aussi aux employés, tout dépend des accords mis en place dans l’entreprise. Attention, les freelances et employés qui travaillent à distance ne doivent pas avoir de clients dans le pays où il séjourne. Auquel cas, ils doivent faire une demande de visa adapté aux professionnels.

Comment obtenir un visa télétravail ?

Les critères pour obtenir un visa télétravail varient d’un pays à un autre. Cependant on peut souligner quelques spécificités communes :

  • justifier son statut d’entrepreneur ou présenter un contrat pour les salariés ;
  • présenter des fiches salaires ou des relevés bancaires. Les pays exigent un revenu mensuel, ou annuel, minimal. Le montant varie d’un pays à l’autre ;
  • un passeport valide ;
  • une assurance ;
  • un casier judiciaire vierge ;

Les formalités pour obtenir un visa télétravail peuvent s’effectuer en ligne. Un gain de temps et d’énergie !

Quelles destinations proposent un visa télétravail ?

À l’heure actuelle, une quarantaine de pays proposent ce type de visa. Ce sont d’abord les pays exotiques qui ont relevé ce défi : la Thaïlande, la Barbade, le Costa Rica, les Bermudes, l’île Maurice, les îles Caïmans, l’île d’Aruba, le Mexique… Évidemment, Dubaï a rapidement fait partie du projet. Elle a été suivie par l’Islande, Malte, le Portugal, la Géorgie, l’Allemagne, la Norvège, l’Espagne,...

Prêt à passer le cap ? Que vous soyez concerné ou non, cette nouvelle tendance n’a pas fini de faire parler d’elle.

Suivez TourCom sur instagram @tourcom_voyages